vous êtes sur le site : www.cairannevieuxvillage.eu

cairanne1

Journées du patrimoine, 17 et 18 septembre, cliquez

Exposition : Cairanne vu par les peintres d'hier et d'aujoud'hui, cliquez


La chronique de septembre 2022

À travers la presse déchaînée


point1 Le Petit Marseillais, 11 décembre 1915.

Source : Gallica
La Vague : journal hebdomadaire de combat, pacifiste, féministe, de tendance socialiste, crée en 1918. Il tire à 100 000 exemplaires en 1920

point2  Le Petit Provençal, 23 mai 1936.

point3  Le Petit Provençal, 23 mai 1936.

point2  Association républicaine des anciens combattants, proche du parti communiste, existe toujours.

point5  Les liaisons interdites, Histoire de l’inceste au XIXe siècle, Fabienne Giuliani.

point6  ADV, 4U2330.

point7  Registres d’Etat civils, Recensement, Enregistrement, Hypothèques, Tribunal d’Orange, Brevets, Chambre de Commerce d’Avignon, Industries...

Source : ADV
Le réseau électrique de Cairanne. Il sera opérationnel juste avant la guerre de 39-45. En bleu les Girards.

point8  ADV, 1PER23.

point9  BMA, P3357

version imprimable

Cairanne pour la High Tech

La Vague, 18 janvier 1923
Vaucluse : un inventeur ignoré – Cairanne.
C’est avec une profonde tristesse que nous enregistrons le brusque décès de notre camarade Verchére Joseph. Homme probe, travailleur modeste, exemple de bonté, il fut l’inventeur de la première automobile à vapeur (1879). Ses qualités créatives firent de lui un chercheur infatigable et nous lui devons, quoique ignorées, de nombreuses et intéressantes inventions. Avec lui disparait une de ces anciennes figures pleine de bonhomie et de franchise et un ardent militant de la première heure. Intimement connu à cent kilomètres à la ronde, il laisse d’unanimes regrets.
Les obsèques civils ont eu lieu au milieu d’une nombreuse affluence et ont revêtu un caractère de solennité. Puissent ces marques de sympathie être un adoucissement au deuil cruel qui vient de frapper les membres de la famille.
Léopold Dorgal


Le rédacteur de cette notice nécrologique est Léopold Dorgal né à Pertuis en 1893. Il devient Cairannais en 1918 au moment de son mariage avec Paulette Blanc. Il décède en 1945. Grièvement blessé en 1916, il est amputé d’une jambe et reçoit la Légion d’honneur point1 . Il est membre du parti communisme point2 , de l’association des Travailleurs sans Dieu point1 et de l’ARAC point4 . Sa profession est operateur de cinématographe.
Une telle nécrologie ne peut laisser indifférent et quelques recherches sont nécessaires pour la vérifier. Jean Joseph Verchère est né à Cairanne le 29 avril 1851 et y décède le 3 janvier 1923. Ses professions sont tourneur sur bois, marchand ambulant, boulanger à Avignon, fabriquant de gaufrettes et fabriquant de pelles à four à Cairanne. Il se marie le 26 avril 1876 avec Clara Repos. Un an après naît une fille Philomène, son seul enfant, qui va vivre chez ses parents jusqu’à l’âge de son mariage à 28 ans et avoir quatre enfants naturels (épouse de substitution point5 ?). Il fait faillite en 1898 de son activité de gaufrettes point6. Il est poursuivi au tribunal de Vaison pour non payement de ses dettes par d’Albert . Ses héritiers prudents renoncent à la succession. Rien d’autre n’a été trouvé aux archives point7.
Un grand mystère que cette nécrologie !

Cairanne contre la High Tech

Le Petit Provençal, 31 mai 1913
CAIRANNE
Un peu de lumière SVP. On nous communique les réflexions suivantes :
Notre commune est traversée par une section de la Compagnie du Sud Electrique. Nous avons donc à portée de main l’énergie que tant d’autres localités vont chercher à prix d’or. Le bruit a couru que parmi nos édiles l’installation à Cairanne rencontrerait des objections et des résistances…
Que dans le but de quelques économies quelques hésitations se soient produites rien de plus logique et de plus naturel mais ce premier moment doit céder devant le soucis de l’intérêt général.
Nous avons donc confiance en notre municipalité qui saura faire abstraction de toute considération autre que celle du bien public. La lumière vient à nous, aucun administrateur ne la repoussera pour nous laisser dans les ténèbres en retard d’un siècle sur nos voisins.

Un an après, le conseil municipal doit délibérer pour fixer le nombre de lampes pour le village et approuver le marché de fourniture de l’électricité de la commune.
Certains membres demandent de repousser cette question, sans succès.
La majorité décide de fixer à dix le nombre de lampes à installer pour le village bien que certains voudraient le limiter à huit !
L’électricité sera installée après la guerre de 14-18.
Le curé de Cairanne, le père Bedos, enthousiaste, écrit en 1923 dans le Bulletin paroissial de Cairanne point8: Depuis quelques temps notre localité est éclairée par Sud Electrique. Merci à notre conseil qui a si bien éclairé les rues. Notre église est aussi dotée de ce bel éclairage. On compte déjà deux moteurs pour puiser l’eau chez les particuliers. Voilà une grande amélioration pour notre pays.
Il faudra encore 10 ans pour que l’électricité arrive dans les fermes. Edmond Gueyte se rappelle de l’arrivée de l’électricité aux Girards en 1936 !
Il faut noter que Valréas et Dieulefit ont l’électricité depuis 1889 point9.

Gérard Coussot

Summary: Two newspaper excerpts concerning Cairanne. The first one is Joseh Verchere’s obituary, published in 1923, describing him as a brilliant inventor, which could not be demonstrated. The second excerpt is the setting-up of the electrical distribution network in Cairanne against which part of the population was opposed. This installation was completed between 1912 end 1939.

Mise à jour : le 10 septembre 2022
webmaster : Gérard Jacques Coussot