vous êtes sur le site : www.cairannevieuxvillage.eu

L'AG qui devait avoir lieu début juillet est reportée mi-septembre
Bulletin de réservation de la publication des chroniques Soumettez


La chronique de septembre 2020

Géologie et fossiles à Cairanne


version imprimable
Géologie
En 1876 un géologue, Francisque Fontannes, s’intéresse à la région du haut Comtat Venaissin et publie un premier article sur les terrains qu’il visite . En particulier pour Cairanne : « Lorsqu’on se rend de Bollène à Visan, on voit sur la droite, dans la direction de Sainte-Cécile, une haute falaise se dresser à pic sur la rive gauche de l’Eygues. La netteté des assisses mises à nu par l’érosion de cette rivière, si terrible parfois dans ses emportements, est bien faite pour attirer le géologue peu habitué à trouver dans les collines boisées ou cultivées de la vallée du Rhône, une coupe aussi habilement préparée. Je ne crois pas qu’on ait jamais relevé la série de couches qui affleurent le long de cet abrupt sur une hauteur de plus de 60 mètres ; dépendant bien qu’elle diffère peu de celle qui se montre à Visan, à la Savoyonne, il n’est peut-être pas sans intérêt de l’observer sur ce nouveau point. »
Et Francisque Fontannes joint le dessin suivant :

Les Hauterives de Cairanne. Graphique tiré de la référence
Le rectangle rouge correspond à la figure suivante
Fontannes décrit toutes les couches géologiques. Cette publication reste une référence pour toute étude géologique moderne.
Nous allons essayer de résumer cette publication par des termes simples.
La falaise des Hauterives est une vieille terre du Miocène formée par des dépôts marins. Il ya 20 milions d'années (ou MA), Cairanne est sous les eaux de la Méditerranée pour une durée de 11 MA . Pendant ce « court » moment, le niveau de la mer varie ainsi que les conditions climatiques qui vont donner lieu à des dépôts marins différents dont un dépôt d’huîtres qui marquent la limite supérieure du niveau de la mer.
Puis la mer Méditerranée se retire, s’asséchant partiellement par la fermeture du détroit de Gibraltar et la montée des Alpes. Le Rhône et les rivières adjacentes dont l’Aygues creusent un lit profond dans les dépôts marins du Miocène décrits précédemment durant 3 MA.
Vers -5,3 MA, par les mouvements de la Terre, le détroit de Gibraltar s'effondre : la mer Méditerranée revient brutalement dont les dépôts argileux remplissent la vallée de l’Aygues. Dans la falaise des Hauterives il ne reste rien des dépôts de cette mer. Le niveau atteint par cette mer est encore en discussion, le sommet des Hauterives pouvait émerger.
Vers -3 MA, la mer Méditerranée se retire de Cairanne , le Rhône et ses affluents vont modeler le paysage tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Géologie et fossiles
En suivant les indications de Fontannes, voilà un résultat simplifié qui indique les couches à étudier en premier :



Couche N°2 : marne sableuse à Pecten Beudanti (alt : 140 m)
C'est une couche d'une grande richesse fossilifère dominée par de nombreux Pecten Beudanti sorte de coquilles saint Jacques empillées.

Couche N°5 : Couche sableuse fossilifère à huîtres ou Ostrea Crassissima (alt : 155-158 m)
C’est une couche intéressante car c’est un marqueur d'altitude facilement identifiable. C’est un mélange de grès sableux jaune et de coquilles d’huîtres. On la retrouve sur tout le territoire de Cairanne à la même altitude, le long de la butte du vieux village et jusqu’à Rasteau. Ce niveau est considéré comme la limite supérieure du niveau de la mer au Miocène. Les terres au-dessus de cette limite (couche 6) sont formées de sables d’origine lacustre avec quelques fossiles d’eau douce . Ces coquilles d’huître ont un âge respectable de 9 MA. Leurs descendances existent toujours et sont localisées dans les pays tropicaux. Des Cairannais ont des spécimens de plus de 20 cm de longueur.

Annexe
voici une explication possible de la formation de la butte du vieux village de Cairanne.
La figure A à gauche représente l’époque du Miocène à Cairanne.
c est la mer Méditerranée.
a et b sont des couches formées par les dépôts marins en fonction du temps et des courants marins. On retrouve la structure verticale des Hauterives décrite par Fontannes.
La figure B à droite représente l’évolution de cette structure au cours du temps géologique (quelques millions d’années !). Les bras d’une rivière f ,aujourd’hui disparue, ont pu éroder la structure de deux cotés et former une butte e sur laquelle est bâti le vieux village.

Source : association

Remerciements
Nous remercions Rolland Liffran et Laurent Petrier de nous avoir guidés sur le terrain.

Gérard Coussot

Summary :At the end of the 19th century, a geologist studied the Hauterives area of Cairanne and determined the different geological layers thanks to the existing fossils. These layers correspond to the Miocene period when Cairanne was under the Mediterranean Sea. Different fossils are shown.
F. Fontannes, Études stratigraphiques du Rhône. Les terrains tertiaires supérieurs du haut Comtat-Venaissin, Tome II, 1876
Miocène : -23 MA à -5,3 MA
C’est la mer des Calanques de la chronique Cristaline de mars 2020.
Dénomée localement la mer des Vasières.
J.Debelmas, Notice explicative de la feuille Valréas à 1/50 000, BRGM, 2004


Source : association
Couche N°2 : trois fossiles différents

Source : association
Couche N°2 : Pecten Beudanti et son empreinte dans la marne

Source : association
Couche N°5 : une belle récolte de Ostrea Crassissima dans les vignes


Source : association
Couche N°5 : une huître prise dans la marne




Mise à jour : le 1 septembre 2020
webmaster : Gérard Jacques Coussot