vous êtes sur le site : www.cairannevieuxvillage.eu


La chronique du mois d'avril 2016
Tableau : L'Immaculée Conception ?




version imprimable


Nous avions intitulé ce tableau à tort la Sainte Famille. En effet il représente la Vierge Marie entourée de ses parents Sainte Anne et Saint Joachim. La confusion provient de la représentation très classique selon un axe vertical représentant la Trinité dans la foi catholique : Dieu en haut, la colombe représentant le Saint-Esprit au centre et l’enfant Jésus en bas avec ses parents (la Sainte Famille).
Or l’enfant Jésus est remplacé par Marie enfant, d'où un autre intitulé possible du tableau l’Immaculée Conception.
Ce thème se développe aux XVIe et XVIIe siècles en réaction aux protestants qui s’efforcent de diminuer le rôle de la Vierge dans l’œuvre de la Rédemption. Aussi les représentations de l’Immaculée Conception se multiplient dans l’Europe catholique plus particulièrement en France en Espagne et en Italie. La simplicité est recherchée pour être mieux comprise de tous : la Vierge représentée est dans la plénitude de sa féminité, les mains jointes, cheveux sur les épaule, avec des symboles divers : monde, croissant de lune, serpent, pomme, étoiles, bible …….
Dans le tableau de Cairanne, on est loin de ces représentations flamboyantes. Deux adultes entourent un enfant qui peut être identifié comme Marie conforme à l’iconographie chrétienne, ses pieds reposent sur une lune, un serpent et une pomme, sa tête est entourée d’étoiles, sans autres attributs. Ces adultes devraient être ses parents Saint Joachim et Sainte Anne.
Joachim semble effleurer la main de Marie qui tient un lys dans la main. On éliminera une paternité virginale, le dogme d’une conception virginale n’existe que pour Jésus. Une autre allusion pourrait être la virginité perpétuelle de Marie.
Enfin dernier dogme possible relatif à ce lys : la conception de Marie n’a pas été marquée par le péché originel d’où la dénomination Immaculée Conception !
Il faut noter que Joachim est richement habillé pour un berger tandis que Marie porte une tunique rouge et une cape bleue, attributs classiques dans l’iconographie chrétienne1.
Représentations voisines
On connait peu de tableaux représentant Marie et ses parents. Parmi ceux ci, un en Espagne de Zurbaran et un en Italie de Zuccharo où Marie est représentée en jeune femme affirmée et non en enfant. Et pour Zuccharo, la représentation concerne une autre croyance de la religion catholique l’Assomption de la Vierge Marie 2.
Mais surprise, la restauration du tableau montre une inscription JHS (Jésus)sur la médaille que porte l'enfant qui indiquerait que le peintre ait voulu symboliser aussi La Sainte Trinité3.
Faut-il revenir à une représentation de La Sainte Famille avec Joseph et Marie?
Ou aller encore plus loin : la Double Trinité suivant le titre d’un tableau du peintre espagnol Murillo (1618-1682) et reproduit ci-contre.
Les spécialistes de l’iconographie religieuse affirment que les tableaux du XVIIe siècle ont un message clair, accessible pour tout le monde.
A Cairanne, nous en sommes loin ! Encore un tableau mystérieux !
La restauration a mis également à jour un blason surmonté d’un heaume (casque) non identifié mais pas de signature.
Restauration
Ce tableau a été restauré grâce au mécénat de la Compagnie Générale des Eaux (Cristaline), installée à Cairanne. Le restaurateur pour la peinture est Toshiro Matsunaga d'Avignon et pour le cadre, l’atelier Augier également d'Avignon.
Le tableau est accroché dans l’église depuis le 16 mars 2016.


Gérard Coussot

Summary : A XVIIe century painting belonging to the Church of Cairanne has been restored thanks to a grant from La Compagnie Générale des Eaux. The scene of the painting is confusing. One can see on a vertical axis the Holy Trinity, God, the Dove and Jesus (JHS), written inside the medal around the girl's neck and on a horizontal axis Mary's parents.So the title of the painting could be The Holy Trinity or the Immaculate Conception.
-----------------------------
1 Bleu symbole de la Passion et rouge symbole de la Virginité, Eve Duperay, Relier la terre au ciel, page 234 Actes Sud, 2015.
2Ne deviendra un dogme qu’en 1950 : ‘ Enfin, la Vierge Immaculée, préservée de toute tache de la faute originelle, au terme de sa vie terrestre, fut élevée à la gloire du ciel en son âme et en son corps…’
3Merci à Alain Breton et l'abbé Bréhier pour leurs commentaires.



Source : Mairie de Cairanne
L'Immaculée Conception ?


Source : National Galleries of Scotland
L'Immaculée Conception par Zurbaran
Source : Musée diocesain, Corona
L'Assomption par Zuccharo


Source : National Gallery
La double Trinité selon Murillo
Cliquez sur l'image pour comparer
Mise à jour : le 1 avril 2016
webmaster : Gérard Jacques Coussot